En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/ J'accepte

Triskalia actionne le levier de la bio

Triskalia actionne le levier de la bio

Le marché de la bio est en pleine croissance et la production augmente. Pour développer la filière au sein de la coopérative, Triskalia accentue l’accompagnement de ses adhérents. Exemple avec les légumes industrie.

En moins de 10 ans, la bio est sortie des cercles de militants et d’initiés pour s’installer dans les cuisines et le quotidien de 7 Français sur 10. Ce marché enchaîne les années de croissance à 2 chiffres et dépasse désormais les 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il ne peut donc plus être considéré comme un marché de niche, ni comme un simple effet de mode.

Des conversions à un rythme soutenu

Côté production, les surfaces agricoles conduites en bio atteignent les 1,78 million d’hectares, soit 6,5 % de la SAU française totale. Sur l’aval de la filière, le nombre d’entreprises impliquées dans la transformation, la distribution et l’exportation de produits bio augmente en conséquence (cf. graphe 1). En 2017, toutes les filières sont concernées par un développement des surfaces bio et en conversion. Si les surfaces fourragères bio s’étendent, celles des légumes frais et fruits frais connaissent des évolutions notoires, liées à des conversions au cours des années 2016 et 2017. Dans la continuité de 2016, le développement des élevages bio est, quant à lui resté soutenu. La part des animaux élevés selon le mode biologique continue ainsi sa progression dans l’ensemble des filières. Avec 10 % des effectifs conduits en bio, les élevages de poules pondeuses sont particulièrement engagés.

Suivez la suite de cette article sur Paysan-breton.fr

Articles Liés: